• David baudrez le 20/03/2017 à 21:00

    J'ai du mal a comprendre votre outrance et votre frustration M. Brockart. Qu'y a t'il de mal à donner la parole aux citoyens qui sont victimes d'un projet industriel porté par un promoteur peu scrupuleux (Colruyt) qui tente d'implanter des éoliennes de 200m de haut à 250m des premières habitations et de l'autre coté de la frontière linguistique sans en informer les riverains Wallons. Nous ne sommes pas contre l'éolien, mais pour le respect des règles des 2 communautés, et pour des projets respectueux non seulement de la nature, mais aussi des riverains. Colruyt va pourrir le cadre de vie de plus de 1000 familles pour les prochaines 25ans. Vous vouliez qu'on reste les bras croisés?

  • Jean-Marie Brockart le 20/03/2017 à 18:16

    Je suis outré que l'on donne sans arrêt la parole et l'antenne aux anti-éoliens alors que personne n'a jamais pu s'exprimer avant qu'on nous impose le péril nucléaire . j'ai habité à quelques centaine de mettre de l'éolienne de Ghislenghiens . Leur nuisance sont une légende . Et les antis sont-ils près à réduire leur consomation d'élec. ?